Texte à méditer :  Un voyage de mille lieues a commencé par un pas.   Lao Tseu
Sur le site

Fermer Vivre ensemble, Apprendre ensemble

Fermer La culture au coeur de apprentissages

Fermer Découvrir le monde avec méthode

Fermer Apprendre en jouant

Fermer Arts Plastiques au quotidien

Ressources

Fermer Des dispositifs pédagogiques

Fermer Des outils

Des dispositifs pédagogiques - AMI et Évaluation positive

 

Les ateliers de manipulation individuelle et l'évaluation


Un rangement qui favorise la métacognition

Dans la classe, les Ateliers Individuels de Manipulation se font sans aucune évaluation pendant au moins tout le premier trimestre. Il importe avant tout que les enfants ressentent qu'ils sont libres.
Libres de choisir, de "rater", de se risquer, d'essayer.
Les attentes de l'adulte ne doivent pas peser.

Au court de ce premier trimestre, j'introduis rapidement  le classement par champ disciplinaire qui favorise la clarté cognitive. Chaque "colonne" d'étagère est dédiée à un domaine d'apprentissage, et étiquetée comme telle. 
Dès qu'on dispose d'une dizaine de boites, nous cherchons celles qu'on peut mettre ensemble parce qu'elles nous apprennent  :

à découvrir et connaître le monde  les lettres et les sons les nombres pour compter  les formes et les chemins à être précis et adroits avec nos mains
 AMImonde.gif AMIecouter.jpgAMIlecture.jpg  AMIcompter.gif  AMIFormes.jpg  AMImanip.jpg

J'ai fait le choix pour l'instant de ne pas établir de système de gommettes qui rendrait le rangement auto-correctif mais en ferait ferait vite un système de tri par couleur de gommettes.

Le rangement de la boite devient ainsi un moment d'apprentissage à part entière puisqu'il est l'occasion de s'interroger sur ce qu'on apprend avec cette boite.
Il y a régulièrement des erreurs, tant mieux puisque c'est l'occasion de s'interroger et d'échanger sur les objectifs d'apprentissage.


S'auto-évaluer pour mieux apprendre

Au deuxième trimestre, nous remarquons les progrès réalisés depuis le début d'année. Les enfants constatent qu'ils réussissent sans difficulté certaines activités.
Je démarre alors le moment des "boites" en proposant à chacun de dire
  •  ce qu'il réussit dorénavant avant d'aller chercher l'activité
  •  ce qu'il ne réussit pas encore et qu'il aimerait reprendre pour s'entraîner.

Ces moments d'échanges avant ou après le temps de manipulations permettent de retrouver le regard bienveillant du groupe ( et de l'enseignant) sur le parcours personnel de chacun ( ce que je réussis, ce que je crois pouvoir réussir bientôt, je que j'aime beaucoup faire, ce pour quoi j'aurais besoin d'un peu d'aide, ce que je ne comprends pas) et contribuent à la confiance en soi et la sérénité qui autorisent la prise de risque inhérente à l'apprentissage.


C'est dans cet esprit et après ces échanges que je propose alors les brevets de réussite.
121.pngAMIbrevetsCouv.jpg

Après avoir longtemps changé de codage pour l'évaluation, je suis particulièrement satisfaite de la gradation :
je réussis seul,   je réussis avec aide,     je réussirai plus tard


121.png
AMIBrevetCodeEcrit.jpg AMIBrevetDenombrer.jpg  AMIBrevetEcritureNombres.jpg AMIBrevetFormesGeometriques.jpg  AMIBrevetManip.jpg 
 Brevet "Lettres et sons"  Brevet "Compter"  Brevet "Nombres"  Brevet "Formes"  Brevet "Les mains habiles"


Les brevets sont imprimés en noir et blanc.
Pour chaque activité réussie, l'enfant  colle la photo couleur et tamponne la date après avoir fait valider par l'enseignant.

Les activités sont sélectionnées pour baliser les étapes d'apprentissage dans chaque domaine. C'est une première version qui est amenée à être modifiée.

A vous de concevoir la vôtre avec les photos de vos activités. A vos appareils ! appareilphoto.gif

Vous pouvez télécharger ici 
121.png une maquette sous Word

 
 

 



 





Date de création : 05/03/2017 @ 17:29
Dernière modification : 08/03/2017 @ 18:00
Catégorie : Des dispositifs pédagogiques


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°3 

par Isabel le 04/08/2018 @ 18:59

Bonjour Bertille,

Les vacances… il est encore temps de penser la mise en place des AMI.Voilà longtemps que je repousse ma réponse, en essayant de penser ce qui pose problème à la mise en place.


En début d’année, je commence souvent par une mise en place en ½ classe, l’autre groupe étant en atelier puzzle et/ou cahier de dessins libres, et/ou pâte à modeler avec fiches pour les MS par ex.

On alterne les groupes chaque jour jusqu’à ce qu’un nombre suffisant de boites ait été présenté pour mettre tt le monde en activité.

Je présente les boites comme des « boites pour apprendre ». cela évite la confusion avec les boites de jeux qu’on utilise à son gré.Elles sont également rangées dans un meuble à part.


Chaque boite est présentée au groupe entier en regroupement en début d’AM ( 2 boites par jour en début d’année, suivant le dégré de difficulté et la longueur de l’activité). Certaines boites sont en double, pour mettre en activité le plus d’enfants possible dès les premiers jours.

La présentation est ritualisée toujours de la même façon : dans le silence ( je ne commente pas ce que je fais ), en théâtralisant comme on sait le faire dans nos classe j’ouvre la boite et je modélise en silence l’activité sur une petite table au coin regroupement. Ne pas oublier de modéliser aussi le rangement.
« chhhuut,

Regardez ce que font mes mains
Vous essayez de comprendre ce qu’il faut faire et ce que ça nous apprend et on en parlera après. »

 Quand l’activité est terminée, je pose mes deux mains à plat sur la table et je regarde les enfants .

Ils ont alors la parole pour verbaliser le matériel, les gestes et les actions, les buts de l’activité, les difficultés éventuelles et les objectifs d’apprentissage, accompagnés bien sûr d’un feed-back de l’adulte qui apporte le vocabulaire exact, reformule, etc … C’est un vrai moment de langage, très riche.

C’est le moment de faire remarquer que comme ce sont des boites pour apprendre, il est nécessaire d’être bien concentré, et de ne pas gêner les copains. Le silence est donc exigé ; si on a besoin de dire qqchose, on chuchote.

J’appelle les enfants un par un pour qu’ils choisissent leur boite d’activité. Cela évite le rush façon soldes devant le meuble de rangement, et cela me permet d’intervenir sur le respect du calme exigé (« je n’appelle que ceux qui sont prêts à se concentrer » , c.a.d. calmes)

Pendant l’activité, je circule, j’apporte le petit coup de pouce qui permet de réussir, je recadre ceux qui utilisent le matériel sans respecter la consigne, tout en chuchotant, ce qui induit le même comportement chez les enfants.
Bien sûr il y a des débordements, des enfants qui ne savent pas chuchoter, ceux qui voulaient la même chose que le copain etc… on est tolérant les tt premier jours avec de simples rappels à la règle.

Puis sans trop tarder, on isole calmement ceux qui perturbent systématiquement ce temps calme (dans la classe nous avons une petite chaise bleue de retour au calme) qui reviennent à l’activité dès que leur comportement le permet.


Pour que les enfants restent calmes et concentrés toute l’année, il est indispensable de les impliquer , avec des retours réflexifs variés sur l’activité en début de séance comme indiqué dans l’article, chacun pouvant s’exprimer sur l’activité qu’il aime, celle qu’il n’a pas encore eue et qu’il aimerait essayer, celle qu’il réussit, ne réussit pas, pour laquelle il aimerait un peu d’aide…
Plus on leur donne la parole, plus ils se sentent respectés, plus ils sont respectueux.

Il faut aussi prévoir de faire évoluer la difficulté des activités proposées avec les compétences au fil de l’année. Ils doivent toujours trouver des activités en ZPD, être vraiment sollicités par des défis à leur portée.


Comme tu le vois, si le choix de l'activité est "libre", c'est un temps qui demande beaucoup  de rigueur, et un cadre bien pensé, chaque enseignant trouvant sa propre organisation.
Pas de panique, il faut bien 2 ou 3 années pour peaufiner l’offre, rassembler le matériel, construire les jeux. Accepter que ce ne soit pas parfait dès le début, il faut que ça se rôde. Mais franchement ça vaut la peine.

J’espère que ces quelques indications te seront utiles. Bien cordialement  Isabelle

Réaction n°2 

par Bertille le 15/03/2018 @ 10:12

Bonjour,
Merci de partager vos réalisations, et vos idées qui sont supers!

Je suis enseignante en classe de maternelle, et je voudrais mettre en place le système d'ateliers libres.

J'ai tenté de les mettre en place en début d'année, mais cela n'a pas bien fonctionné.

J'ai mis tous les ateliers à disposition des élèves d'un coup, et la classe s'est vite transformée en joyeux bazar!

J'ai ensuite très vite était arrêtées à cause de ma grossesse, et je n'ai donc pas pu rectifier le tir.

J'aimerai donc partager avec vous la façon d'introduire ces ateliers dans la classe. de quelles façon vous y êtes vous pris.

Merci de votre réponse.
Bertille

Réaction n°1 

par sylvie le 08/03/2017 @ 06:14

bonjour, je découvre ton site trés intéressant ; je me régale des pistes pédagogiques que tu évoques. Toujours en mouvement dans ma tête je me penche sur la question des intelligences multiples (je fonctionne déjà beaucoup de manière "montessorienne") et je vais creuser donc ce sillon ; je reviendrai te voir ! merci pour ce partage

NEWS

0006.gif
ligne.png
Débutants ? Ou tout simplement envie de repenser ses pratiques à l'occasion de la rentrée?. Des aides précieuses sur le site de Sylvie Maillard pour la préparation et gestion de la classe ici
ligne.png
Le langage à l'école maternelle dans l'esprit des nouveaux programmes: 
Des situations de classe  concrètes avec des analyses intéressantes
Des vidéos et les documents pédagogiques
proposés par la  par la  DSDEN de Créteil
ici
ligne.png

Une petite bibliographie pour amorcer les débats sur le vivre ensemble à télécharger 121.png ici.
ligne.png

Par thèmes
Pour me joindre,
laissez vos questions
ou un petit mot
dans les commentaires
au bas des articles
.
merci.gif
^ Haut ^